Site de liaison entre les membres et les sympathisants d' Action Patriote

 

 

Accueil Liens Contacts Statuts Adhesions Mentions legales Cadre Legal

 

 

MUNICIPALITÉS ET SÉCURITÉ

 

MISE À JOUR DU 21.10.2021

 

 

 

 Cliquer sur l'image pour lire la circulaire

 

MISE A JOUR DU 29.12.2019 : Cette initiative de recourir à des citoyens volontaires remonte à 2009, sous la houlette de frère Guéant. La circulaire d'origine a été complétée par ce cher Castapoker en avril 2019. C'est dire si c'est la panique. C'est par ici. Elle vise en fait à reprendre la main par rapport aux "Voisins Vigilants" qui existent toujours et sont qualifiés de "dispositifs privés" (ce qui est exact). C'est valable en zone police comme en zone gendarmerie.

Mais les gendarmes sont beaucoup plus efficaces car le contact avec la population est dans leur ADN (5600 communes auraient adopté ce dispositif) :

https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Nos-conseils2/Pour-les-collectivites/Participation-citoyenne-devenir-acteur-de-sa-securite 

 

Le "pivot", c'est le maire (et son adjoint à la sécurité) (ou à la "tranquillité publique" en sabir politiquement correct). D'où l'importance de choisir les bons à ces élections municipale, ceux qui sauront s'en sortir en cas de grabuge.

https://www.maire-info.com/prevention-de-la-delinquance/dispositif-de-participation-citoyenne-le-maire-pivot-de-la-nouvelle-formule-article-23020 

Il est évident que les adhérents et sympathisants d'ACTION PATRIOTE et les organisations patriotes similaires ont tout intérêt à se porter volontaires au cas où ils ne seraient pas élus, car ils vont rencontrer des citoyens motivés par leur propre sécurité et celle de leurs voisins. Il est possible d'ailleurs de monter ce dispositif officiel et d'adhérer aux Voisins Vigilants s'il existe une "communauté" dans votre ville.

 

 

 

https://www.voisinsvigilants.org/ 

 

 

 

http://stanislasberton.com/index.php/2019/11/07/des-municipales-de-2020/ 

 

 Cliquer sur l'image pour lire le pdf

 

MISE A JOUR DU 10.12.2019 : Ce document démontre qu'un maire (et son adjoint à la sécurité) a le pouvoir sinon de s'opposer, du moins de gêner considérablement l'immigration clandestine (en particulier les "frères" qui viennent avec un visa touristique et restent). De plus, il faut se dire qu'un préfet va hésiter à charger la barque d'un maire hostile, qui saura rendre sa population solidaire de son action, et contrer les agissements des "assocs" pro-migrants (à qui il convient de couper les vivres).