Site de liaison entre les membres et les sympathisants d' Action Patriote

 

 

Accueil Liens Contacts Statuts Adhesions Mentions legales Cadre Legal

 

 

VIEUX EDITOS/ARCHIVES

 

 

MISE À JOUR DU 31.12.2019

 

 

Cette rubrique d'archives permettra a posteriori de suivre l'évolution d'ACTION PATRIOTE

 

(Classement chronologique inverse)

 

 

ÉDITO du 23.12.2019

 

 

Participant aux élections municipales, je me suis penché sur les problèmes de sécurité, la délinquance étant en train de migrer vers les petites villes, les villages et les cibles faciles que sont les fermes.

Deux raisons : la mise en place de la vidéo-surveillance, qui gêne et incite à se décaler, et le tarissement des ressources faciles à voler sans trop de risques, du fait de l'équipement des ménages en systèmes d'alarme.

Il se trouve que l'Etat s'appuie sur le maire et son adjoint à la sécurité. Manifestement la police et la gendarmerie ne suffisent plus à contenir la délinquance, ceci d'autant plus que mon petit doigt généralement bien renseigné me dit que des consignes ont été données pour faire profil bas avant les municipales. Les voyous et barbus ont aussi des bulletins de vote.

La mise en place de polices municipales donne déjà un peu d'air du fait de sa présence de terrain.

La création d'un réseau de "citoyens référents"  bien répartis dans la commune permet encore d'améliorer le maillage et d'obtenir du renseignement de proximité, fiable et rapide.

Ceci dit bon Noël à tous !

 

 

ÉDITO du 09.12.2019

 

 

Au fur et à mesure, le pouvoir continue à patauger tout bêtement parce qu'il se trompe de cible.

Sans compter qu'il est complètement empêtré dans l'affaire des retraites.

La tentation va être grande de s'en prendre à la résistance pour faire des exemples, donner des gages.

L'expérience a montré que le danger des réunions physiques est l'infiltration légale ou pas. Même si elles sont bon enfant et restent dans les clous de la légalité. Car tout propos ambigu tenu par un énervé peut servir à neutraliser une organisation.

Ce site internet consulté de manière "passive" est une bonne réponse, chacun faisant dans son coin ce qu'il a à faire pour l'organisation en fonction de ses moyens.

Le communication en réseau maillé par messagerie cryptée est efficace, difficile pour des "batraciens" débordés par les fichés S barbus sortant de prison, de suivre le film.

S'engager pour les municipales est un bon exemple : vous n'êtes pas obligé de chanter sur les toits vos objectifs.

 

 

EDITO du 23.11.2019

 

 

Les délires sur une ultra-droite fantasmée continuent avec la publication du rapport de Miss Goulag, les déclarations du chef des barbouzes de l'Elysée, l'article de l'EXPRESS sur l'AFO, l'arrestation de deux Barjols dans l'est, soit disant impliqués dans une attaque bidonnée d'un Choupinet qui s'expose effectivement un peu trop on ne sait sous l'emprise de quelles motivations.

Voir www.guerredefrance.fr 

Manifestement un coup tordu est en préparation, l'affaire de Bayonne les ayant pris de court et ayant fait long feu.

MEFIANCE DONC.

Les consignes données précédemment doivent être donc respectées à la lettre : pas de propos pouvant être interprétés de manière tendancieuses, profil bas, laisser venir, discrétion.

Et surtout, une bonne veille sur internet et la PQR (presse quotidienne régionale) pour détecter les signaux faibles.

 

 

 

ÉDITO du 09.11.2019

 

Bonnes cérémonies et à la semaine prochaine pour les instructions concernant les actions à mener pendant la campagne électorale pour les municipales, où il sera bien évidemment question de sécurité.

Une bonne idée consiste à se présenter !

 

 

 

ÉDITO du 23.10.2019

 

 

L'affaire de la préfecture de police a mis en évidence l'infiltration des services de renseignement. Nos forces de sécurité paient l'addition des politiques de discrimination positive. Et de la légèreté des présidents successifs.

Mon expérience de terrain personnelle, sur laquelle je vais rester discret, m'a prouvé si besoin était que les services, nettement débordés par la radicalisation, le retour progressif des djihadistes et leur libération en cours, ne peuvent pas tout contrôler, et en particulier les signaux faibles.

D'autant plus qu'ils ont été dirigés en partie sur la fausse piste de "l'ultra droite", bravo.

Seulement voilà, collecter des renseignements est une chose qu'il faut faire avec précaution, mais les communiquer est encore plus scabreux compte tenu des possibilités de consultation des fichiers par les infiltrés. Il faut donc bien étudier la question des méthodes de sécurité à utiliser pour transmettre sans dévoiler les sources et éviter les retours de bâton.

Toutes les idées sont bienvenues.

Quelques cas de figure ne seraient pas inutiles.

 

 

 

ÉDITO du 29.09.2019

 

 

Les problèmes de sécurité informatique sont enfin réglés, on va pouvoir passer à... l'action.

On sent très nettement les choses évoluer favorablement, malgré de très lourdes condamnations récentes (Soral, Génération Identitaire) et un Zemmour un peu égratigné.

La longue litanie des "coups de couteaux à la gorge" et agressions quotidiennes occultées par la presse y est pour quelque chose, finalement, le déséquilibré barbu se montre sous son vrai visage.

Il ne faut pas baisser sa garde, continuer à se former individuellement (voir le site www.guerredefrance.fr ) et s'organiser pacifiquement mais fermement en respectant les dispositions légales en vigueur.

 

 

 

EDITO du 09.09.2019

 

 

La mise en place du site www.action-patriote.fr et de l'association se poursuivent.

Pour plus de souplesse, notre organisation ayant une vocation nationale, nous avons choisi une structure de base départementale. Les responsables désignés seront en contact direct avec le bureau.

Un coordonnateur par région pourra être désigné si le besoin s'en fait sentir. Dans une structure comme la nôtre trop de concentration et d'échelons sont contre-productifs.