Site de liaison entre les membres et les sympathisants d' Action Patriote

 

 

Accueil Liens Contacts Statuts Adhesions Mentions legales Cadre Legal

 

Archives Directives
Resistance Sans Chef
Securite Informatique
Presse et TV
Videos
Sites Internet
Municipalites
Autres assocs
Reseaux
Guerre de France
Vieux éditos
Gardes Territoriales
Bibliographie
Divers
Glossaire
Transit

 

 

MISE À JOUR DU 14.08.2021

 

Les articles sont classés dans l'ordre chronologique inverse

 

Pour l'actualité voir www.guerredefrance.fr 

 

 

 

REPORT DE LA PAGE "RÉSISTANCE SANS CHEF" SUR CE SITE

 

 

DIRECTIVE n°8

 

 

VERSION 1 du 13.08.2021

 

 

 

LE POINT DE LA SITUATION :

 

Compte tenu de la censure de nombreux sites et chaînes You Tube, des déclarations gouvernementales visant les citoyens qui résistent au système, à la matrice, à l'Etat profond, au choix, des procès en tous genres souvent à l'initiative il faut le noter d'organisations de la "communauté de 1%", il convient de s'adapter et faire profil bas tout en agissant.

Il est de notoriété publique que dans ce genre de situation les organisations pyramidales sont très vulnérables, aussi convient il d'agir selon les principes de la RSC, la Résistance Sans Chef, dans la phase actuelle (à cheval entre les phases 2 et 3 de Lacheroy). Une fois la GUERRE DE FRANCE entrée dans sa phase active, du fait des compétences de chacun, une structure pyramidale "de combat" se mettra en place naturellement. C'est du moins la conviction de l'auteur de ces lignes.

 

Par rapport à la directive précédente n°6, la situation a totalement changé avec la mise en place du passe sanitaire et la propagande massive pour la vaccination, dont on commence à percevoir qu'elle est totalement inefficace pour enrayer une épidémie d'un variant très contagieux mais beaucoup moins létal (cf IHU Marseille).

Les premiers dégâts des potions magiques à ARNm commencent à se voir trop pour être cachés, avec des décès de personnes en bonne santé et des baisses de performances des athlètes, qui eux ont des moyens de mesurer leur état de santé avant et après.

Alors qu'il avait été instauré un découpage territorial, nous sommes passés à un découpage inédit des Français en deux catégories, "vaccinés" (empoisonnés) ou non.

Il faut s'attendre à des événements incongrus et imprévisibles, surtout venant des "vaccinés", qui savent maintenant qu'ils ont pris un gros risque par rapport à des avantages pas si évidents dont la fréquentation des fameuses terrasses, qui s'est effondrée le jour de la mise en place du passe sanitaire. Bravo.

La quasi consignation à domicile, les menaces sur leur emploi peuvent justifier un certain énervement de ceux qui font confiance sinon à leur système immunitaire, du moins à leur bonne étoile.

Cette situation de tension va affaiblir un peu plus le pays, émousser sa résistance, bref faire baisser une garde déjà bien faiblarde. 

Cela ne peut que conforter ceux qui contrôlent désormais sans encombres QRR et ZUS. Le bruit de fond à coups de couteaux perdure, l'insécurité est maintenant répandue sur tout le territoire.

Face aux décisions gouvernementales une certaine résistance s'est fait jour, avec en particulier la fameuse TRIBUNE DES MILITAIRES qui a réuni 27000 signatures, soit 250 par département environ, ce qui, selon un des principes de Foch, permet déjà une certaine liberté d'action. Nous verrons ce qui va se dessiner à la rentrée.

 

 

 

QUE FAIRE ?

 

La faible circulation du virus en province était due à une certaine discipline de la population, qui respecte les gestes barrières bien mieux que ne le permet la promiscuité en ville (transports, entreprises).

L'illusion de protection que les "vaccinés" avaient, a provoqué les contaminations que l'on observe actuellement, bien qu'en cette période de mi-août on remarque un palier, dont on ne sait pas s'il précède une décroissance "en cloche" classique.

Que vous soyez "vacciné" ou pas, le mieux est de continuer à avoir des contacts sociaux raisonnables, plutôt en extérieur, de respecter le port du masque.

Evitez la foule, même en extérieur, dans les stations balnéaires, magasins, marchés. Martelons que la vaccination n'exempte pas d'être contaminé et ensuite de contaminer autrui.

 

 

ATTITUDE GÉNÉRALE DE VIGILANCE apcontact@protonmail.com

 

Internet permet un maillage territorial en facilitant les communications "horizontales" par rapport à des organisations verticales ou pyramidales (RSC, Résistance Sans Chef).

Observer, passer, fréquenter les établissements commerciaux "mixtes" ou les marchés, compulser la presse locale, les blogs et sites locaux (amis ou adversaires potentiels)  permet d'obtenir du renseignement d'ambiance, de voir bouger les lignes. Les employés municipaux et des services sociaux, les élus, sont de bonnes sources, ils connaissent le terrain et souvent subissent.

Les organisations Chrétiennes ont renforcé leur sécurité en formant leurs jeunes et en étant particulièrement vigilantes sur l'attitude de certains visiteurs, entraver les intrusions et vérifier leur protection incendie (à voir avec les pompiers et les mairies). Ceci est valable pour les organisations Juives.

La détection des "signaux faibles" est à ce prix. 

Un autre moyen consiste à ouvrir des pages locales sur les réseaux sociaux intitulées "SÉCURITÉ à NOM DE VOTRE VILLE" ou "TRANQUILLITÉ PUBLIQUE à ...", avec un renvoi sur vos pages de réseaux moins censurés pour le moment qui permettrons à vos adhérents et lecteurs de vous retrouver en cas de censure de vos pages des réseaux "grand public". Supprimer systématiquement les commentaires "intempestifs" ils peuvent être l'oeuvre de "trolls" qui cherchent à faire censurer vos pages.

Notre organisation a aussi pour vocation de participer à la vie locale sous l'angle de la sécurité collective.

Il convient donc d'observer et de collationner du renseignement sur le comportement et les agissements de vos élus, des fonctionnaires territoriaux et des donneurs de leçons de l'oligarchie. Il y aura en fin de crise des comptes à régler et des procès pour lesquels des preuves matérielles seront les bienvenues.

C'est à la portée de tout le monde. 

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE BLEUE

 

Les situations sont tellement diverses qu'il est primordial de laisser l'initiative au niveau local. 

Pour ceux qui (comme moi) habitent en zone bleue, on reste à la maison, un peu plus de nourriture d'avance et combines pour circuits courts avec les producteurs du coin. Tout dépend de la distance entre votre domicile et les ZONES ROUGES et les zones d'activités propices aux pillages à venir des bandes islamo-maffieuses. 

En tous cas : vérifiez vos véhicules, réservoir pleins, radios chargées, sacs d'évacuation prêts, itinéraires et point de chute (BAD) repérés.

N'oubliez pas de contacter vos voisins.

Vos maires sont maintenant en place, c'est le moment de les influencer pour qu'ils créent le dispositif PARTICIPATION CITOYENNE s'il n'y en a pas. La Gendarmerie est particulièrement efficace dans ce domaine.

Une bonne initiative consiste à vous rapprocher du CORRESPONDANT DEFENSE de votre commune. Il est en relation avec le DMD (Délégué Militaire Départemental). Vous pouvez également voir du côté des associations d'anciens combattants dont les membres ne sont plus très chenus il est vrai, mais ils ont des enfants et petits enfants.

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE ORANGE

 

La ZONE ORANGE est entourée de taches de léopards des ZUS et QRR, et contient les organismes vitaux de l'Etat dans les villes moyennes ou grandes (préfecture, commissariat, casernes de gendarmerie, mairie). Comme indiqué ailleurs, il est probable que des incursions nocturnes voire diurnes vont se produire quand la situation sociale et sécuritaire va se tendre..

L'Etat va être contraint de déployer les forces de l'ordre pour protéger ses points sensibles.

Cela vous assure une certaine protection. Rappelons que si vous êtes Juif ou Asiatique vous êtes une cible plus vulnérable.

Néanmoins il faut vous préparer à évacuer RAPIDEMENT, donc tout doit être prêt.

Vous reporter au chapitre ZONE ROUGE et à la page SURVIVALISME pour le reste.

Tout dépend de la couleur politique de votre municipalité. Si votre municipalité est de gauche ou écolo pastèque, c'est cuit, préparez vous à partir.

 

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES EN ZONE ROUGE

 

Pour ceux qui sont encore en zone rouge, il est vraiment temps d'évacuer, votre vie sera en jeu un jour ou l'autre. Seul, vous ne pouvez pas résister à une émeute, car vous ne pouvez pas rester opérationnel plus d'une journée.

La première tâche est de vérifier votre véhicule (pleins, niveaux, pneus, batterie, éclairages...), de déterminer votre point de chute (BAD) et votre itinéraire en évitant autoroutes, rocades, voire les nationales. Une bonne carte papier récente est indispensable, mais si vous avez un GPS, tant qu'il fonctionne utilisez- le.

Consulter la page http://www.guerredefrance.fr/survivalisme.htm  du site GUERRE DE FRANCE pour préparer vos sacs : emmener le strict nécessaire, ce n'est pas l'exode de juin 40. Bien expliquer aux enfants ce qui se passe et n'oubliez pas le doudou.

Le déplacement est à préparer comme une opération militaire. IL PEUT ÊTRE COMPLIQUÉ PAR LES RESTRICTIONS DE CIRCULATION.

En premier, savoir qui commande l'opération et le déplacement. Il faut éviter que chacun en fasse a sa tête , un chef, un second au cas où.

Le mieux est d'avoir un véhicule d'ouverture avec deux personnes à bord, de préférence un véhicule de société pour avoir un alibi boulot, transport de marchandise, soignant etc...

L'équipage devra éviter d'attirer l'attention (peu de bagages, masques...). Respect absolu du code de la route. L'un conduit, l'autre guide avec la carte et fait la liaison avec le reste du convoi. Ce véhicule peut être équipé d'une caméra de route.

On peut envisager aussi une moto avec le pilote muni d' une caméra de casque filmant son parcours et retransmis sur un portable dans les véhicules suivants. Comme cela les occupants des véhicules peuvent suivre en direct ce qui se passe devant et voir les contrôles routiers.

Penser à savoir quel numéro de téléphone est dans tel véhicule et minimum deux téléphones par voiture, un premier qui sert en priorité, un second de secours.

Les candidats au convoi devront être les plus discrets possible et les opérations se font sans publicité.

Contrairement aux règles de déplacement des convois (ou de peloton) il faut projeter le véhicule d'ouverture en avant, distance 1 km, ce qui oblige à utiliser des portables, ou mieux des radios (changement de fréquence à chaque regroupement). Si vous avez des radios, mettez les portables au minimum en mode avion, ne les réouvrir qu'en cas d'urgence. 

C'est la technique employée par les "go fast". 

Si ce véhicule d'ouverture est arrêté ou obligé de faire demi tour vous avez le temps ainsi de vous arrêter et de donner un rendez-vous sur la place de l'église ou de la mairie d'un village à désigner. Les autres véhicules du convoi sont les familiaux et la camionnette logistique (que vous pouvez louer en vous débrouillant bien).

Prévoir un arrêt désigné avec précision tous les 30 km environ. 

Le déplacement va être long et pénible, pensez à ces dames et aux sales gosses.

Il faut retourner au temps d'avant et des passeurs, bien connaître le terrain, la météo, les hommes ou femmes ou enfants, anticiper tout les problèmes pouvant se passer pendant le trajet (eau, arrêt pipi, bouffe, malade, etc...).

Mieux le déplacement est bien préparé, anticipé et secret, mieux cela devrait bien se passer, il ne restera que l'imprévu.

 

AUTRES PRÉCAUTIONS A PRÉVOIR :

 

Vous connaissez votre ville ou votre village, et donc ses points névralgiques, entre autres :

 

-- LES URGENCES des hôpitaux et cliniques, où il va falloir faire la police du fait du comportement exigeant habituel de certaines communautés,

-- LES CABINETS DE MEDECINS

-- Les MEDECINS et INFIRMIÈRES qui se font cambrioler leurs véhicules. Il pourra s'avérer nécessaire de les sécuriser s'ils doivent se rendre dans les "quartiers".

-- L' APPROVISIONNEMENT EN EAU à surveiller de près (châteaux d'eau pleins),

-- L' APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE ET GAZ Idem

    (en particulier les transfos et postes de détente non surveillés habituellement (rondes diurnes et nocturnes)).

-- LES PHARMACIES (pillages)

-- LA PRÉFECTURE, LA POSTE,

-- La MAIRIE et/ou la salle du QG de crise, LE SIÈGE DE L'AGGLO

-- L' APPROVISIONNEMENT DES MAGASINS D'ALIMENTATION (pillage, régulation des flux et des quantités pour éviter les pénuries)

-- LES ZONES D'ACTIVITÉS en général, cible privilégiées de certaines bandes organisées en temps normal (cuivre, ferraille...)

-- LES STATIONS SERVICES 

-- EMETTEURS TV et ANTENNES TÉLÉPHONE

 

 

PRÉVOIR :

-- MISE A JOUR DES FICHIERS, DES CARTES, DES ANNUAIRES (téléphones, boîtes mail, fréquences radio)

   (d'expérience d'exercices de DOT, on a parfois de grosses surprises, entre autres des cartes de "salle op" de préfectures obsolètes)

-- MISE EN PLACE D'UN COUVRE-FEU 

-- RESTRICTIONS EVENTUELLES DE CIRCULATION

-- CONFINEMENT DES QUARTIERS HORS CONTRÔLE et AIRES DE GENS DU VOYAGE (uniquement en cas de dérive avérée, ne stigmatisons pas a priori)

-- PRÉPARATION DE LA MISE EN PLACE D'UN OU DEUX HÔPITAUX PROVISOIRES (salles de sport, établissement scolaires libérés des élèves etc...), soit pour le TRI préalable avant les urgences, soit pour la convalescence.

-- FERMETURE DES SERVICES PUBLICS non indispensables : tribunaux, CAF, Pôle Emploi, CCAS...

-- INTERDICTIONS D'ACCÈS : EPAHD et maisons de retraites, lieux de cultes.

-- AIDE AUX PLUS DÉMUNIS : début avril, vers le 5, les personnes ayant de faibles ressources, les clandestins, les SDF et les cigales seront dans une situation très précaire pour leur alimentation. Ventre affamé n'a pas d'oreille.

-- AIDE AUX ASSOCIATIONS : l'encadrement des associations à caractère humanitaire est souvent composé de personnes âgées vulnérables au virus. De plus leurs publics sont eux aussi les plus vulnérables aux contaminations (précaires, pauvres, SDF, drogués, migrants, clandestins). Recenser celles qui fonctionnent ou non. Une bonne partie du personnel des mairies est en confinement, mais ces personnes sont mobilisables comme les soignants.

 

 

A suivre. Si vous avez des idées ou des documents existants apcontact@protonmail.com ou contactgdf@protonmail.com 

 

 

 

 

 

DIRECTIVE n°7

 

 

MISE A JOUR 13.08.2021

 

www.action-patriote.fr

 

MISE A JOUR DU 19.05.2021 : Les membres et sympathisants d'ACTION PATRIOTE qui se sont portés volontaires pour signer la tribune des militaires de PLACE d'ARMES peuvent s'ils le désirent et le pensent utile s'engager : https://www.place-armes.fr/jerejoins . Il convient de noter qu'il vous sera demandé adresse et téléphone, et le dernier grade pour ceux qui ont eu une carrière militaire (c'est ouvert aux civils). 

 

 

 

https://www.place-armes.fr/blog 

 

 

Pour les directives archivées, c'est par ici.

 

 

 

 

 

POUR LES DIRECTIVES

C'EST PAR ICI

 

ÉDITO du 13.08.2021

 

 

 

Bonjour,

 

 

Il était nécessaire de toiletter ce site et d'adapter les consignes en fonction d'une situation inédite.

Bonne fin de vacances et préparez vous matériellement et psychologiquement à une rentrée houleuse.

 

Montez en compétences, et préparez vous !

 

ACTION PATRIOTE.

 

PS : pour les vieux éditos, c'est par ici.

 

 

 

A suivre...

 

Aux armes citoyens !

Formez vos bataillons !

 

 

 

 

 

Pour les éditos précédents, c'est par ici.

 

 

 

 

 

CONTACT DE SECOURS

 

MISE A JOUR DU 01.08.2020 : La vague de fermetures de comptes "GAFA" même VK, l'inaccessibilité de certains sites est le signe très net que "l'état profond" ou le "système" comme on voudra est en pleine ébullition. Au cas où ce site serait fermé, veuillez noter l'adresse de notre page GAB où vous trouverez le cas échéant la nouvelle adresse du site : https://gab.com/guerredefrance/